Le bien-être par le massage

 

Le bien-être  est un état lié à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi, à l'harmonie avec soi et les autres. 

 

Selon l'OMS la santé est "un état de bien-être physique, moral et social".

Ceci affirme que la santé passe par un corps sain, un psychisme sain et des relations aux autres saines.

 

Entre la santé et la maladie il existe un stade intermédiaire qui correspond à des troubles dit fonctionnels, c'est-à-dire un stade ou l'intégrité des organes n'est pas touchée. Ce sont tous les maux dont nous pouvont souffrir de manière chronique (troubles digestifs, troubles du sommeil, de l'humeur, problèmes cutanés...). Ce ne sont pas de véritables maladies, mais leur présence sont la preuve d'un déséquilibre certain et nous privent de notre état de bien-être dans sa globalité.

 

"LES CRIS DU CORPS SONT DES MESSAGES DE L'ÂMES"

Michel ODOUL

 

Dès la naissance, être touché fait partie des besoins fondamentaux de l’être humain. C’est un outil inestimable pour accroître l’énergie vitale, la prise de conscience de soi et des autres, pour ressentir et partager ses émotions. D’ailleurs en Inde, comme en Chine, au Japon ou en Thaïlande, le toucher atteint son art par d’innombrables approches du massage qui font partie intégrante de la vie quotidienne depuis des millénaires. Dans leurs pays d'origine, ils sont une médecine à part entière. 

S’appuyant sur la philosophie orientale qui vise à réunir le corps et l’esprit, les massages sont beaucoup plus que de simples soins. Ils sont une hygiène de vie un art de vivre.

 

le massage bien-être

Le massage bien-être est exercé en dehors de toute optique des soins médicaux et paramédicaux. Son domaine est l'art du contact humain à travers le toucher, énergétique ou non. Il vise la détente psycho-corporelle et la prise de conscience de l'unité corps-esprit.

Le bien-être, l'équilibre, la concsience de son schéma corporel et l'épanouissement de la personne, atteints grâce au toucher bienveillant, sont les seuls objectifs.

 

Le toucher est une expression humaine naturelle, au même titre que le langage, une forme importante de communication et de relation interactive. Tout être humain a besoin de toucher et d'être touché pour son mieux-être corporel. Le toucher apporte des sentiments de réconfort, d'apaisement, de confiance, d'ouverture, de reconnaissance, d'acceptation et de valorisation – il est un besoin social, à l'opposé de l'isolement et du manque de contact physique. A travers le contact réparateur, on apprend à mieux reconnaître et comprendre ses besoins, à être généralement plus à l'écoute de soi et à avoir une vie plus équilibrée.

 

Le massage bien-être peut en effet apporter une inestimable amélioration de la vie personnelle et relationnelle. Il est, de ce point de vue, un vrai soutien socioculturel.

 

LA PEAU ET LES EMOTIONS

La peau écoute, entend, comprend, parle...

 

Chaud, froid, douleur, douceur, la peau ressent tout, absorbe tout, capte tout. Pour délivrer le message à notre cerveau.

Avec leurs cinq millions de cellules sensorielles, les deux mètres carrés de peau qui nous séparent du monde extérieur constituent un immense récepteur de sensations. Le chercheur américain Aschley Montagu, l’un des précurseurs dans l’étude des influences sensorielles de la peau, l’affirme sans détour : « La peau est l’organe le plus important chez l’homme… Chaque sensation correspond à un message humain fondamental. » 

 

L’ÉTAPE DU “MOI-PEAU”

La peau reçoit, la peau transmet. La peau vibre et la peau vit. La peau reflète nos émotions. C’est ce dont est convaincu le psychanalyste Didier Anzieu, qui a écrit “Le Moi-Peau” en 1974, date à laquelle la psychanalyse a commencé à s’associer à la dermatologie. Sa thèse : notre personnalité se façonne d’abord par une prise de conscience de notre peau, de cette limite dans l’espace de notre identité. En effet, l’image que nous avons de nous-même prend forme – au sens concret du terme – lors des communications peau contre peau entre le bébé et sa maman : c’est ce fameux "moi-peau", une étape du développement qui va permettre à l’enfant d’accéder à d’autres stades de son évolution psychique, puis à la sexualité. 

Ensuite, tout au long de la vie, la peau continuera de refléter les hauts et les bas de notre vie intérieure : le visage rougira sous l’effet de la colère, pâlira sous celui de la peur, le bonheur se lira sur un visage éclatant, alors qu’un teint toujours gris laissera présager un état dépressif.


Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Peau'Se Toi